Des membres de notre association font un travail de fourmi : repérer les lieux de la ville où des améliorations devraient être apportées pour en faciliter l'accessibilité. Ce travail s'effectue en lien avec la municipalité dans le cadre de la "commission accessibilité".
Pour faire de cet outil un tableau de bord utile, nous nous efforçons de le mettre à jour très régulièrement. Vous pouvez nous y aider en utilisant la touche commentaires au pied de ce message.

  • Vous avez repéré une anomalie gênant l'accessibilité pour une personne en situation de handicap physique, sensoriel, mental, psychique...
  • Vous avez repéré une amélioration apportée, des travaux réalisés par les services municipaux
  • Vous relevez une erreur dans notre tableau de bord...

====>>>> indiquez très clairement le lieu et ce dont il s'agit, donnez-nous les moyens de vous contacter si besoin (vos coordonnées ne seront bien sûr pas publiées sur le site !)


MERCI A TOUS


Bilan des travaux réalisés en 2009 (établi par les services de la Mairie)


REMARQUES FAITES PAR UNE PERSONNE NON-VOYANTE

Dans différentes rues de Villefranche-sur-Saône

Et transmises à l’Association HandicapS en Pays Beaujolais

Novembre 2009

AVENUE JACQUES BALLOFFET

TROTTOIR NUMEROS PAIRS

1/ Entre le poste incendie (42) et l’école : régulariser le revêtement du trottoir.

2/ Passage protégé avant la rue Corneille : poser 2 bandes d’éveil.

3/ Passage protégé sur la rue Corneille : rabaisser les 2 trottoirs et poser 2 bandes d’éveil. Déplacer le panonceau « céder le passage » côté école.

4/ A hauteur du N° 468 : régulariser le revêtement du trottoir.

5/ Platane avant le N° 436 : combler les trous autour de l’arbre pour permettre un cheminement sans obstacles.

6/ Avant le N° 416 : régulariser le revêtement du trottoir.

7/ Passage protégé avant la Gendarmerie : rabaisser les 2 trottoirs et poser 2 bandes d’éveil.

8/ Passage protégé traversant la rue Claude Perroud : rabaisser les 2 trottoirs et poser 2, voire plus, bandes d’éveil car passage protégé en arrondi.

9/ A partir du N° 362 : trottoir en sable gravillonné. Poser un revêtement anti-glisse qui permette le cheminement sans obstacle en sécurité pour éviter à la personne de traverser pour rejoindre le trottoir numéros impairs.

10/ Passage protégé à hauteur du N° 362 : rabaisser un trottoir et poser 2 bandes d’éveil de vigilance.

TROTTOIR NUMEROS IMPAIRS

11/ Platane avant le N° 309 : élargir le trottoir empiétant sur le pourtour de l’arbre.

12/ Entre le N° 309 et le N°293 : trottoir irrégulier, régulariser le revêtement.

13/ Avant N° 269, idem ligne précédente.

14/ Près du N°269, entrée du parking : masquer la présence des 2 plaques.

15/ Entre N°237 et 219 : régulariser le revêtement.

16/ A proximité du Clos Mongré : présence d’un platane et d’un poteau en bois. Elargir le trottoir en empiétant sur le pourtour de l’arbre.

17/ Avant l’entrée du parking de l’avenue Balloffet : régulariser le revêtement.

18/ Trottoir longeant le parking : régulariser le revêtement.

19/ Passage protégé avant le Boulevard Gambetta : élargir le bateau du trottoir côté cimetière, poser plusieurs (4) bandes d’éveil des 2 côtés ainsi que d’autres bandes d’éveil sur l’ilot.

ROND POINT DES PETITES SŒURS

20/ Rond point avec 3 refuges situé en directions de : avenue J. Balloffet, rue E. Renan (qui en comporte 2), bien diminuer les pentes des 3 refuges afin de faciliter leurs accès en fauteuil roulant, poser des bandes d’éveil sur ces refuges ainsi que sur les ilots placés du côté des avenues A. Chouffet et J. Balloffet.

21/ Poser aussi des bandes d’éveil de vigilance à chaque extrémité des passages protégés.

22/ Placer aussi des potelets avec un contraste visuel à ce rond-point.

RUE PHILIPPE HERON

1/ Accès parking à hauteur du N°76 : placer des bandes d’éveil de vigilance.

2/ Passage protégé vers le marché couvert entrée Ouest : masquer la présence des grilles au sol, rabaisser le trottoir bateau, poser 2 bandes d’éveil et des potelets avec contraste visuel.

3/ Cheminement côté numéros pairs difficile en raison du système d’arrosage apparent : masquer ces points pour permettre un cheminement sans obstacles.

4/ Traversée du parking du marché couvert : 2 passages protégé. Poser des bandes d’éveil et des potelets avec contraste visuel.

RUE ERNEST RENAN

1/ Passage protégé près de l’arrêt STAV « Cavaliers » : rabaisser les 2 trottoirs et poser 2 bandes d’éveil et de vigilance.

2/ Revêtement du trottoir irrégulier près du N° 372 : faire un revêtement homogène.

3/ Borne incendie avant la rue J. JUGAN : mettre en place des potelets pour signaler sa présence.

4/ Passage protégé en face du N° 355 : rabaisser les 2 trottoirs et poser 2 bandes d’éveil.

5/ Passage protégé de la rue J. Jugan : rabaisser les 2 trottoirs bas. Poser 4 bandes d’éveil car passage protégé en arrondi.

6/ Passage protégé de la rue J. Mermoz : rabaisser les 2 trottoirs et poser 4 bandes d’éveil car passage protégé en arrondi.

7/ Largeur de trottoir irrégulière sur 7 platanes : élargir le trottoir pour permettre un cheminement sans obstacles.

8/ Trottoir étroit entre le N° 246 et le N° 240 : élargir le trottoir en empiétant sur le pourtour du platane.

9/ Poteau en ciment en travers du trottoir : comment permettre le cheminement ?

10/ Poteau en ciment entre le N° 160 et le N° 168 : poser peut-être des potelets pour signaler sa présence.

11/ Traversée à hauteur du N°185 : trottoir pavé. Poser un revêtement homogène.

12/ Entre le N° 133 et le N° 101 : régulariser le revêtement du trottoir.

13/ Poteau en ciment situé entre le N° 106 et l’avant dernier platane : élargir le trottoir en comblant le pourtour du platane pour faciliter le cheminement.

14/ Pente devant le N° 175 : diminuer la pente du trottoir.

15/ Passage protégé aux feux : rabaisser le trottoir côté N° impairs et poser 2 bandes d’éveil.

16/ Passage protégé Avenue St Exupéry : poser 2 bandes d’éveil.

AVENUE ROGER SALENGRO

1/ Passage protégé au rond-point Général Leclerc : pose de bandes d’éveil sur les refuges et pose de potelets aux passages protégés avec un contraste visuel.

2/ Traversée de la station Esso avec des pentes douces : pose de 4 bandes d’éveil de vigilance.

2 Bis/ Passage protégé près de la station équipé de 2 feux sonores : rabaisser les 2 trottoirs.

3/ N° 188 : masquer l’irrégularité du goudron.

4/ Passage protégé avant la rue Vauxrenard : une partie en arrondi. Poser une bande d’éveil côté N° impairs, en poser 2 côté N° pairs, rabaisser un trottoir.

5/ Traversée de la rue Vauxrenard : créer 2 passages protégés avec 4 trottoirs bateau, pose de 4 bandes d’éveil.

6/ Passage protégé avant la rue Thimonnier : passage protégé en arrondi. Faire 2 trottoirs bateau et pose de plusieurs bandes d’éveil.

7/ Traversée de la rue Thimonnier : faire un passage protégé avec 2 trottoirs bateau et pose de 2 bandes d’éveil.

8/ Traversée de la rue Blida (qui rejoint la rue Croix Fleurie) : créer un (long) passage protégé avec 2 trottoirs bateau et pose de 2 bandes d’éveil de vigilance. Installer un passage protégé surélevé pour ralentir la vitesse ?

9/ Passage protégé près de l’abri bus au n° 355 : pose de 2 bandes d’éveil.

10/ Avant le panneau annonçant le giratoire : masquer l’irrégularité du revêtement.

11/ Passage protégé entre le N° 527 et le N° 538 : poser 2 bandes d’éveil.

BOULEVARD JEAN JAURES

COTE SQUARE

1/ Près de l’entrée Sud – Mairie- Présence de 3 plaques, d’un trou et d’une zone irrégulière sur le trottoir côté square : irrégularité du revêtement à masquer.

2/ Cheminement le long de la Mairie : régulariser le revêtement.

3/ Présence de 4 passages protégés : poser des bandes d’éveil de chaque côté des passages protégés. Installer des feux sonores à commande vocale pour le passage en face du marché couvert.

COTE MARCHE COUVERT

4/ Cheminement le long de la place du 11 Novembre 1918 : pas de zone réservée aux piétons.

Est-il possible de réserver une voie piétons sur la chaussée ?

RUE DE THIZY

1/ Passage protégé aux feux rue E. Renan (vers Simply Market). Rabaisser les 2 trottoirs et poser 2 bandes d’éveil. Placer des potelets avec contraste visuel dans ce carrefour. Régulariser le revêtement du trottoir.

2/ Passage protégé avant Simply Market (côté Villefranche), rabaisser le trottoir et ajouter bandes d’éveil.

3/ Passage protégé aux feux tricolores (côté Villefranche), poser une bande d’éveil. Placer des potelets avec contraste visuel à ce carrefour. Installer des feux sonores à commande vocale à ce même carrefour.

4/ Feux tricolores rue Philippe Héron. Présence d’un petit ilot et d’un refuge sans trottoir ne permettant pas la traversée de la rue à cet endroit. Bien abaisser les entrées du refuge, faire 2 pentes douces et poser des bandes d’éveil y compris le long du petit ilot.

Feux de signalisation à l’angle de Blédina placés au milieu du trottoir. Créer une largeur de trottoir suffisante en empiétant sur l’espace vert.

5/ Passage protégé en face du N° 315 : pose de 2 bandes d’éveil.

6/ Revêtement du trottoir au niveau du N° 685, combler les trous du trottoir.

7/ Revêtement avant et après le N°730 : masquer l’irrégularité du trottoir.

8/ Trottoir près du poteau 32 E 220 : faire un revêtement homogène.

9/ Même problème pour le poteau 32 E 210.

10/ Passage protégé avant la rue J.B. Martini : rabaisser les 2 trottoirs et poser 2 bandes d’éveil.

11/ Passage protégé de la rue J.B. Martini : passage protégé en arrondi. Pose de 2, voire plus, bandes d’éveil.

12/ Traversée de la Rue Utrillo : créer un passage protégé avec 2 trottoirs bateau et poser 2 bandes d’éveil.

13/ Passage protégé rue de Tarare au N° 42 : poser 2 bandes d’éveil.

14/ Passage protégé aux N° 532 et N° 578 : poser 2 bandes d’éveil.

RUE RONCEVAUX

Trottoir côté numéros pairs

1/ Passage protégé près du 36/44 Balcon du Cèdre : faire 2 trottoirs bateaux et poser 2 bandes d’éveil.

2/ Traversée de la rue d’Alger : faire un passage protégé là où se trouvent 2 trottoirs bateaux et poser 2 bandes d’éveil.

3/ Passage protégé traversant la rue de Constantine : trottoirs bateaux décalés par rapport à l’emplacement du passage protégé. Faire un passage protégé complet avec la pose de 2 bandes d’éveil.

4/ Au n° 60 : présence de trous. Régulariser le revêtement.

5/ Passage protégé aux feux tricolores, traversée de la rue Roncevaux : poser une bande d’éveil. Installer des potelets avec contraste visuel à ce carrefour.

Trottoir côté numéros impairs

1/ Première longueur de trottoir jusqu’à la moitie du parking Claude Bernard. Pas de cheminement possible. Créer un trottoir avec une largeur suffisante pour permettre le cheminement.

2/ Platane placé après les toilettes : élargir le trottoir.

3/ Dernier platane près du parking : présence de pavés. Masquer l’irrégularité du revêtement.

4/ Passage protégé en bout de la rue C. Bernard : poser plusieurs bandes d’éveil.

5/ Passage protégé tout près de Marché Plus : poser des bandes d’éveil.

6/ Passage protégé devant Club Memphis Pétanque : poser 2 bandes d’éveil et rabaisser les trottoirs.

7/ Passage protégé en bout de la rue Roncevaux, près du Boulevard Gambette (passage protégé avec refuge). Rabaisser un trottoir bateau et poser bandes d’éveil, y compris le long du refuge.

BOULEVARD GAMBETTA

Trottoir côté numéros impairs

1/ Trottoir avant l’entrée du cimetière : plaque rectangulaire en ciment en relief et irrégularité du sol. Régulariser le revêtement.

2/ Après l’entrée du cimetière : présence de 3 plaques d’égouts. Masquer leur présence.

3/ Passage protégés avec direction irrégulière devant le cimetière. Ne faire qu’un seul passage protégé rectiligne avec abaissement des 2 trottoirs, pose de bandes d’éveil et de potelets avec contraste visuel.

4/ Avant l’avenue J. Balloffet : régulariser le revêtement.

5/ Passage protégé au bout de l’avenue J. Balloffet : passage protégé parallèle au Bd Gambetta et emprunté en partie pour traverser le boulevard. Poser des bandes d’éveil sur l’ilot qui traverse le Bd Gambetta. Poser aussi une bande d’éveil sur le bord du trottoir côté numéros pairs et 2 sur le côté numéros impairs (il indique 2 directions possibles).

6/ Passage protégé au sortir de l’avenue J. Balloffet : rabaisser le trottoir côté numéros pairs et poser deux bandes d’éveil.

7/ « Armoire » beige avant n° 335 : signaler sa présence en plaçant des potelets.

8/ Feux tricolores rue C. Germain : Intersection de 3 passages protégés.

Faire un trottoir bateau côté Chambre de Commerce, poser bandes d’éveil et feux sonores à commande vocale.

9/ Feux tricolores Avenue St Exupéry : pose de bandes d’éveil (avant le passage protégé) ainsi que sur l’ilot.

10/ Carrefour Bd Gambetta (près du marché) : 3 passages protégés.

Pose de feux sonores à commande vocale et potelets avec contraste visuel

Pose de 3 bandes d’éveil sur le passage protégé Bd Gambetta ainsi que sur l’ilot

Pose de 3 bandes d’éveil sur le passage protégé Rue Paul Bert

Pose de 2 bandes d’éveil sur le passage protégé Rue Philippe Héron

Installer des potelets avec contraste visuel à ce carrefour.

Trottoir côté numéros pairs

1/ Avant N° 44 : régulariser le revêtement du trottoir

1 Bis/ Passage protégé à côté du passage Ste Marie : rabaisser le trottoir côté N° pairs et poser 2 bandes d’éveil

2/ Devant l’Univers AGEM : Régulariser le revêtement du trottoir

3/ Passage protégé au N° 180 : rabaisser le trottoir et poser 2 bandes d’éveil

4/ Entre Tattoo et Un temps libre pour vous : régulariser le revêtement

5/ Devant Induscopie : masquer la présence d’une plaque

6/ Passage protégé au début de la rue Boiron : poser 2 bandes d’éveil

7/ Passage protégé en face du N°227 : faire un trottoir bateau, poser 2 bandes d’éveil, finir le marquage du passage protégé

8/ Devant le N° 252 : régulariser le revêtement

9/ Après le Palais de Justice : régulariser le revêtement

10/ A proximité du N° 480 : régulariser le revêtement

RUE PAUL BERT (depuis le Bd Gambetta)

1/ Passage protégé en face du N° 280 : faire un trottoir bateau et poser 2 bandes d’éveil

2/ Traversée de la rue Gagnepain depuis « Bernard 2 Roues » : faire un trottoir bateau et poser 2 bandes d’éveil

3/ Trottoir depuis « Bernard 2 Roues » jusqu’au Café de la Mairie » : largeur de trottoir insuffisante. Elargir le trottoir.

Boulevard Général Leclerc

Trottoir côté N° impairs

Passage protégé en bout de l’avenue A. Chouffet: Pose de 2 bandes d’éveil

1. Feux tricolores et passage protégé à côté du clos des Ifs : Pose de feux sonores à commande vocale et pose de bandes d’éveil à chaque extrémité du passage protégé.

2. Passage protégé en bout de la rue C. Perroud : pose de 2 bandes d’éveil

3. Passage protégé en face de la maison du bout de la rue C. Bernard : décaler et placer le passage protégé entre 2 bouches d’égout ; faire 2 trottoirs bateaux, poser 2 bandes d’éveil et installer des feux sonores à commande vocale.

4. Emplacements d’un poteau en ciment avant le n°429 (parking collectif) et d’un platane (le 4ème) : Elargir le cheminement sur le trottoir en empiétant sur lr pourtour de l’arbre

5. Au niveau du 8ème platane : goudron irrégulier, régulariser le revêtement.

6. Entre le 9ème et 12ème platane : régulariser le revêtement.

7. 3 plaques en ciment le long du cimetière : masquer leurs présences

8. Cheminement jusqu’à la borne incendie 103, voire même plus loin : régulariser le revêtement du trottoir

9. Trottoir longeant le square Léon Blum : masquer les irrégularités du revêtement

10. Pour se diriger sur le cimetière : faire un passage protégé (sur les 2 trottoirs qui mènent à l’allée des combattants d’Outre-mer) avec 2 trottoirs bateaux et 2 bandes d’éveil de vigilance

Trottoir côté n°pairs

1. Passage protégé en bout de la rue du Nizerand : passage protégé un peu en arrondi : poser 2 (ou plus) bandes d’éveil.

2. Zone du trottoir en face de la SARL PERROUX : masquer la présence de 2 grille et régulariser le revêtement qui manque de goudron par endroits

3. Passage protégé qui traverse la rue Auguiot et la rue Vauxrenard : poser des bandes d’éveil surtout sur le côté du passage protégé en arrondi.

4. Trottoir depuis la rue Vauxrenard jusqu’à HYDROSTAR, il y a des gravillons : faire un revêtement homogène permettant le cheminement

5. Rond-point du général Leclerc : poser 2 bandes d’éveil sur chaque îlot intermédiaire. Placer aussi des potelets avec un contraste visuel à chaque passage protégé.

Accès publics

1. Apparemment pas d’accès pour un fauteuil roulant

2. Maison de l’emploi et de la formation, musée Paul Dini : poser des bandes d’éveil de vigilance, des potelets avec contraste visuel à chaque extrémité des (4) passages protégés

3. Gare :

a) Pour les passages protégés aux feux tricolores, en face de la gare : rabaisser 3 trottoirs ou faire des pentes douces ; poser des bandes d’éveil ainsi que des potelets avec un contraste visuel à chaque extrémité des passages protégés.

b) Par rapport à l’accès handicapé : apparemment pas de rampe d’accès, ni de pentes douces pour accéder aux quais

c) Le passage qui mène à l’Hôtel des Impôts à une pente trop importante et est inaccessible aux personnes en fauteuil roulant (obstacles).

4. Hôtel des impôts :

a) Passage protégé n°9 Route de Riottier : rabaisser les 2 trottoirs et poser plusieurs bandes d’éveil car passage protégé en arrondi

b) Passage protégé en face de l’hôtel des Impôts : poser 2 bandes d’éveil

5. Mairie : Accès handicapé insuffisamment signalé

6. Police nationale : faire une pente douce au début de la rampe d’accès et placer une main courante

7. CPAM : combler les trous dans le début de la rampe d’accès

Autres remarques :

Problèmes de largeur de trottoir pour :

* La rue Auguiot

* La rue Thimonnier

* La rue Parmentier

Rond point boulevard Burdeau jouxtant les rues Bointon et Gantillon : poser des bandes d’éveil et de vigilance à chaque passage protégé placés à l’extrémité de ce rond-point ; en poser davantage sur les 2 passages protégés en arrondi sur la rue Bointon et le boulevard Burdeau

 Rue Corneille :

* Passage protégé dans le début de la rue : réaliser 2 trottoirs bateaux

* Passage protégé de l’école maternelle : faire une pente plus douce au trottoir (côté rambarde jaune)

* Nécessité de placer des bandes d’éveil de vigilance à ces 2 passages protégés


Relevé donné à HPB en février 2010

La rue d’Anse et rues adjacentes


Cette rue, relativement longue (700 mètres environ), bordée à la fois de nombreux logements – souvent récents – et de nombreux commerces, par laquelle on entre en ville en venant de Lyon, donne de Villefranche une image déplorable sur le plan de l’accessibilité, comme d’ailleurs sur celui de l’esthétique de ses trottoirs.

Ces derniers sont pourtant suffisamment larges, mais ils comportent, de multiples raccords, de multiples inégalités, des fentes larges entre les parties refaites, des trous ; et des poteaux plantés loin du rebord du trottoir, gênants et dangereux pour les piétons.

 Ainsi :

- Côté Est (numéros impairs) : au niveau du n° 537 : un lampadaire à 1, 53 m du mur et à 0, 64 m du rebord ; à la hauteur du n° 509, un panneau d’arrêt de bus à 1, 30 m du mur et à 0, 73 cm du rebord ; plus loin vers le Nord, à la hauteur de l’immeuble neuf « Les Portes des Calades » : un lampadaire à 1, 30 m du mur et à 0, 78 m du rebord ; au niveau du « Mazarin » : un lampadaire à 1 m d’une murette et à 0, 64 m du rebord ; un peu plus loin vers le nord, c’est à peine moins mal : le lampadaire est à 1, 27 m de la murette et à 0, 585 m du rebord ; etc…

- Côté Ouest, pour indiquer l’entée de la « Résidence Athéna », un panneau à 1, 27 m du mur et à 0, 80 m du rebord ; quelques mètres plu loin, juste après le n° 206, un panneau signalant l’horodateur et pourvu d’une poubelle, à 1, 21 m du mur et 0, 53 m du rebord ; le long du parking du Promenoir, un horodateur est planté dans le trottoir à 1, 25 m du rebord côté parking et à 0, 715 m du rebord côté chaussée.

- Seulement 3 places de stationnement réservées aux personnes handicapées (toutes côté Est), une seule comportant un marquage au sol aux normes (à la hauteur du n° 359).

- Rue Porquerolles, au niveau du passage protégé peint au sol, le trottoir 0. de la rue d’Anse ne comporte pas de zone abaissée. Les 2 trottoirs de cette rue sont beaucoup trop étroits : le plus large : 1, 03 m, l’autre, côté N offre un espace de 0, 52 m entre la poubelle fixée à un poteau et le rebord.. Ces trottoirs sont également trop hauts (15-16 cm). Bien que la rue soit longue de près de 150 m, elle ne comporte pas de place de stationnement réservée aux personnes handicapées.

- Rue Navoiseau : largeur des trottoirs très insuffisante (0, 95 m côté N, par exemple).

- Rue de la Sablonnière : pas de zone abaissée côté Sud pour la traverser à partir du trottoir de la rue d’Anse ; grille d’évacuation des eaux, avec des fentes dans le sens de la traversée, et trop larges (4 cm au lieu de 2 cm maximum requis) ; largeur des trottoirs insuffisante (1, 03 cm côté S).

- Impasse Laval : pas de zone abaissée pour la traverser à partir du trottoir de la rue d’Anse ; trottoirs beaucoup trop étroits (0, 84 m côté S).

- Rue Jean Cottinet : pas de zone abaissée pour la traverser à partir du trottoir de la rue d’Anse ; largeur du trottoir insuffisante pour tourner sans danger en fauteuil roulant, ainsi qu’à la hauteur du n° 9 ( 1, 10 m ) et au passage entre l’immeuble du n° 35 et la murette protégeant un arbre (1, 17 m).

- Avenue du Promenoir : pour traverser à partir du trottoir de la rue d’Anse, décalage entre le passage protégé peint sur le sol et les zones abaissées.

- Rue André Chénier (débutant côté O Place Carnot) : pas de passage protégé, pas de zone abaissée côté S pour traverser la rue et entrer sur la rampe d’accès à la Banque Populaire ou pour quitter la rampe ; sur le trottoir Sud de la rue, la largeur du trottoir est insuffisante (1, 05 m) pour effectuer sans danger la rotation en fauteuil roulant, permettant d’emprunter la rampe d’accès attenante. Largeur du trottoir N : 0, 92 m à la hauteur d’un panneau pour horodateur.

- Rue d’Alma : largeur des trottoirs très insuffisante ( 0, 92 m côté Nord)

- Rue de la Gare : largeur des trottoirs très insuffisante : côté Nord (0, 98 m au niveau du panneau des feux de circulation, et surtout côté Sud : 0, 48 m à la hauteur d’un panneau d’arrêt de la STAV.

- Rue de Stalingrad : trottoirs beaucoup trop étroits : 0, 90 m côté N : 0, 81 m côté S, an niveau des feux.

L’îlot Chasset-Villars

Composé presque exclusivement de logements et doté d’un parking souterrain, il a fort belle allure après les aménagements, rénovations, constructions intervenues il y a quelques années. Cependant, il est vraiment peu accueillant pour les personnes à mobilité réduite.

- Rue de la Charte : sa traversée depuis le trottoir Nord de la rue de Thizy est gênée par des bornes métalliques plantées dans les zones abaissées donnant sur le passage protégé (espace entre les bornes : 1, 05 m).

- La place Humbert III attenante, très agréable à l’œil, est pratiquement interdite, de fait, aux personnes en fauteuil roulant. Disposée en gradins, elle ne comporte pas de rampe et donne sur la rue Chasset par un escalier d’une dizaine de marches, dépourvu de rampe lui aussi.

- Rue Chasset : son accès par le trottoir O depuis la rue Victor Hugo est « large » au départ de 0, 84, m seulement, mais il se trouve ensuite rétréci par des bornes et des barrières, pour être réduit à quelques centimètres. Mais il est vrai qu’il pénètre alors dans l’entrée véhicules du parking souterrain, endroit dont la fréquentation ne saurait être recommandée aux piétons et encore moins aux personnes en fauteuil roulant ! Le trottoir opposé se trouve réduit de la même façon et aboutit à un espace élargi mais situé au pied de l’escalier mentionné ci-dessus.

- Rue de Villars : cette rue devrait, en théorie, permettre un accès en fauteuil par son trottoir Sud, depuis la rue de Thizy, puis la rue de la Charte, car celui-ci se termine par une zone abaissée face à l’arrière de la librairie Develay. Mais une borne métallique gêne (1, 12 m du tuyau contre le mur). En face, de l’autre côté de la rue, une autre borne semblable est plantée au milieu de la zone abaissée. Il n’y a pas de passage protégé marqué au sol. De toute façon, cette possibilité d’accès en fauteuil roulant est peu visible, n’est pas signalée ; de plus, l’allée à laquelle on aboutit, sur le côté Est de la place, comporte une pente forte et dangereuse.

 Au débouché de la rue de Villars sur la rue Victor Hugo, il n’existe pas de passage protégé pour traverser la rue de Villars. L’accès par le trottoir, côté O de la rue  (1, 04 m) n’a pas une largeur suffisante pour pouvoir tourner sans danger en fauteuil roulant ; puis l’espace se réduit à 0, 91 m entre un tuyau contre le mur et le rebord. En outre, la hauteur du trottoir est très dangereuse : 18 cm. Le trottoir comporte en plusieurs endroits une pente excessive ; des bornes métalliques et barrières réduisent l’espace accessible : ainsi, l’une d’elles se dresse à 1, 09 m du rebord.